Comment reconnaître son type de peau ?

Posted on
comment-reconnaitre-son-type-de-peau

Connaître son type de peau est nécessaire pour bien choisir ses soins et éviter de rompre un équilibre fragile. Vos achats doivent ensuite être guidés par les besoins de votre peau, qui peuvent évoluer au fil des saisons.

La peau normale

Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, il est difficile de savoir si sa peau est normale. Il est en effet rare qu’elle n’ait rien à manifester. La peau normale est donc plutôt définie par élimination, par l’absence de critères la classant dans une autre catégorie. Une peau normale est une peau stable et confortable tout au long de la journée. Elle ne tiraille pas après la toilette, elle ne luit pas au fil des heures, elle tolère bien les changements occasionnels de soins. La peau normale ne se manifeste donc pas aux yeux de son propriétaire.

Les soins à privilégier sont des hydratants et légers en été, plus riches l’hiver, et une toilette en douceur, à l’eau ou avec de laits/lotions, de façon à préserver la physiologie équilibrée de votre peau.

 

La peau sensible

La peau sensible est une peau qui supporte mal les cosmétiques, s’irrite facilement et est toujours en équilibre instable: un rien peut la rendre hyper-réactive, inconfortable ou ingérable. En général, les peaux sensibles supportent mal les changements de cosmétiques, les changements de climat, et la toilette à l’eau du robinet. Les peaux sensibles peuvent avoir des rougeurs…ou pas. Il peut s’agir de peaux claires…ou de peaux sombres.

Lorsque la peau est sensible, ce problème devient prioritaire par rapport aux autres (ridules, taches brunes etc…). Il faut donc trouver un soin apaisant et non allergisant, ainsi qu’un nettoyant visage très doux, afin de restaurer l’équilibre de la peau tel que le Fluide Dermo-nettoyant Roseliane de URIAGE. Ensuite éventuellement, vous pourrez tester avec prudence, et sans changement brusque, d’autres soins pour le visage.

comment-reconnaitre-son-type-de-peau

La peau mixte

La peau mixte dont l’équilibre est fragile. Elle peut être normale, grasse ou présenter de petits boutons selon les périodes (saison, alimentation, cycle menstruel…). Cette peau peut également être normale sur certaines parties du visage, et grasse sur la zone T (front, nez, menton). Elle demande des adaptations régulières dans le choix des cosmétiques. Si elle n’est pas trop réactive, la peau mixte doit être traitée avec des soins anti-imperfections comme celle proposée par URIAGE avec la gamme Hyséac, qui évitera de basculer vers l’acné au moindre petit changement de rythme de vie.
comment-reconnaitre-son-type-de-peau

La peau grasse

La peau grasse est un problème qui concerne bon nombre de jeunes gens, mais pas uniquement. On peut avoir la peau grasse à 50 ans ou delà, en particulier les hommes. La peau grasse l’est généralement à plusieurs endroits: visage, décolleté, haut du dos, et cuir chevelu. Lorsque la peau est grasse, le principal symptôme est celui d’une peau luisante, dont le sébum nécessite d’être absorbé ou retiré plusieurs fois dans la journée. La présence de lésions d’acné n’est pas obligatoire, mais il existe en revanche souvent des points noirs et pores dilatés.

Une erreur fréquente, lorsqu’on a la peau grasse, est de la laver vigoureusement puis de ne pas l’hydrater, par crainte de voir le problème s’aggraver. Malheureusement, la toilette du visage assèche la surface de la peau, et l’oblige à regraisser pour se protéger, créant un cercle vicieux qui favorise les toilettes asséchantes, puis la sécrétion d’un film gras à la surface cutanée. Pour atténuer tout cela, optez pour un hydratant fluide et matifiant au quotidien, issu d’une gamme spécialement conçue pour les peaux grasses ou acnéiques comme le Sébium Mat Controle soin hydratant anti-brillance de BIODERMA. 

  comment-reconnaitre-son-type-de-peau

La peau sèche

La peau sèche est une peau qui est pauvre en lipides. Or ces acides gras assurent la cohésion des cellules de l’épiderme, entre elles, à la surface cutanée. La surface de la peau apparait donc comme rugueuse, parfois elle pèle discrètement, et peut présenter des zones irritées par endroits. La peau sèche supporte mal les changements de cosmétiques et la saison froide. Des démangeaisons sont fréquentes si les soins ne sont pas adaptés.

La peau peut être sèche naturellement, ou du fait d’un excès de décapage lors de la toilette avec des gels moussants. Les prescriptions dermatologiques anti-acné peuvent également assécher la peau.

La peau déshydratée

Cette situation est à distinguer de la peau sèche. Dans le cas de la peau déshydratée, l’épiderme, en surface, est normal, il assure son rôle de barrière. La surface de la peau apparait saine, légèrement plus grasse sur le front ou le nez, la peau ne pèle pas. En revanche, le derme, plus profond, n’est pas assez riche en eau. La peau peut donc apparaitre comme fine, amincie, les plis se marquent plusieurs secondes lorsqu’on la pince, les ridules se creusent et sont variables d’un jour à l’autre. Côté sensations, cette peau déshydratée tiraille de l’intérieur, elle n’est pas confortable et donne envie de remettre de la crème hydratante plusieurs fois dans la journée.
 

article-redige-par-notre-expert-dermatologue-le-dr-nina-roos

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.