Distinguer maux de tête et migraines

Posted on
   Les maux de tête touchent près d’une personne sur deux entre 18 et 70 ans. Mais encore faut – il réussir à distinguer maux de tête et migraines. Voici quelques indications afin de cibler et soigner efficacement son mal.

   D’après l’Organisation Mondiale de la santé, les céphalées de tension sont les maux de tête les plus fréquents, ils touchent près de 80% des femmes (rapport 2004).

   Ces maux de tête représentent la plupart du temps un inconvénient de faible intensité et sont temporaires. Période de stress, tensions prolongées, manque de sommeil, fatigue oculaire, période du cycle menstruel ou encore facteurs environnementaux (brusque variation de températures, vent…)  en sont les principaux éléments déclencheurs. Une autre cause moins connue du grand public peut provoquer ces maux de tête : si vous êtes sujet à grincer des dents ou serrer les mâchoires n’hésitez pas à consulter votre médecin et porter un protège – dents durant la nuit.

   Les céphalées de tension se manifestent par une sensation de lourdeur et d’oppression au niveau de la tête qui entraîne une douleur lancinante. Elle peut se faire plus violente en fin de journée. Une tension peut être également ressentie au niveau du cou.

Les maux de tête ne présentent pas de symptômes de nausées ou d’évanouissements contrairement aux migraines. Ils disparaissent généralement après une bonne nuit de sommeil.

   La migraine toucherait de 7 à 8 millions de Français (source : Maxi Sciences). Les maux peuvent durer quelques heures à plusieurs jours (4 à 72 h) et s’accompagnent de nausées, de vomissements et d’une hypersensibilité au bruit, à la lumière et aux odeurs. La douleur est progressive jusqu’à atteindre un mal difficile à supporter. Elle est souvent localisée dans une moitié du crâne. La douleur pulsatile donne une sensation de coups de marteau. Les migraines intenses et invalidantes obligent la personne à s’allonger au calme et dans le noir pendant plusieurs heures. Certaines personnes peuvent également être victimes de troubles visuels avant l’arrivée d’une migraine.

   Les migraines seraient héréditaires, néanmoins de nombreux facteurs interviennent dans le déclenchement des crises. Le surmenage, l’anxiété à long terme, l’excès ou manque de sommeil, les odeurs fortes, la surconsommation d’alcool, de caféine ou d’aliments trop riches, comme le chocolat, sont des éléments à prendre en considération.

   Les personnes concernées par les migraines sont encouragées par les médecins à noter leurs habitudes alimentaires quotidiennes pour découvrir les signes précurseurs de la migraine.

   N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez ces symptômes car un traitement encadré et anticipé permet d’atténuer la douleur et le temps des crises.

Article rédigé par Claire Delzescaux, sous la direction de N. MOITTIE, pharmacien.


Une suggestion pour vous créer une ambiance propice à la détente ?

PHYTOSUN AROMS vous propose un système de diffusion d’Huiles Essentielles par Brumisation + Lampe d’ambiance + Programmateur intégré. Détente assurée.





  • Partager

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.