Hydratation et nutrition des cheveux : Quelle différence ?

Posted on
hydratation-et-nutrition

Vos cheveux sont secs, fragiles, indomptables ? Et dire que vous êtes passé par la case coiffeur pour rafraîchir votre coupe il y a de cela deux semaines. No worries ! Cela ne signifie pas que vous devez déjà y retourner, qu’il ne vous a pas assez coupé ou que sais-je encore. Pour régler un problème, il faut en connaître la cause. Vous aurez beau retourner dans votre salon fétiche tous les quatre matins pour quitter vos pointes fourchues, elles reviendront au galop si vous ne traitez pas le problème à la racine (aux pointes en l’occurrence).

 

1 – Différencier hydratation et nutrition

Posez-vous les bonnes questions : Qu’est-ce qui participe à rendre vos cheveux si rêches et fourchus ? Utilisez-vous des soins adaptés à votre type de cheveux ou les utilisez-vous à bon escient ? On vous dévoile nos astuces anti-sècheresse imparables.

Le tout est d’abord de savoir différencier hydratation et nutrition. Eh oui ! Navrés de remettre à plat des années de culture beauté mais ces deux termes sont bel et bien à dissocier. La différence réside dans le simple fait que lorsqu’ils manquent d’hydratation vos cheveux ont soif, et lorsqu’ils manquent de nutrition, ils ont faim. Logique quand on y songe !

 

2 – L’hydratation

 

hydratation-et-nutrition

Tout comme vous, un cheveu déshydraté est un cheveu qui a perdu de l’eau. Lorsqu’on utilise le sèche-cheveux pour chasser la buée de son miroir, on comprend rapidement qui sont les coupables de ce dessèchement. Sèche-cheveux, lisseurs, boucleurs, la faute aux appareils chauffants.

Comment savoir si vous êtes concerné ? Des cheveux en manque d’hydratation sont ternes et ont tendance à s’électriser facilement, un phénomène qui d’ailleurs s’accentue en période hivernale.

La technique imparable pour savoir si vos cheveux manquent d’hydratation est de tester leur porosité. On s’explique. Imaginez une éponge délaissée sur le bord de l’évier depuis plusieurs jours. Complètement sèche et rétractée, elle retrouvera sa forme initiale une fois passée sous l’eau. Pour les cheveux, c’est la même chose. Des cheveux secs par manque d’hydratation gonflent au moindre taux d’humidité. #mercilapluie Ils « boivent ». Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez en déduire que ce n’est pas l’hydratation qui pêche chez vous.

Pour hydrater efficacement, il faut de l’eau. Ainsi, votre soin capillaire doit toujours contenir de l’eau. On pense aux sprays hydratants sans rinçage comme le spray Nutricerat de DUCRAY antidessèchement protecteur, le spray Phytokératine de PHYTO réparateur thermo-actif ou le spray démêlant familiale de CATTIER à l’aloé vera.

Pensez également à vous hydrater de l’intérieur : le fameux 1,5 litre d’eau par jour. Gardez aussi à l’esprit que l’hydratation est toujours temporaire et que, comme avec l’éponge, l’eau s’évaporera indéfiniment. En revanche, il est possible de retarder ce phénomène d’évaporation. Pour cela, il va vous falloir « sceller l’hydratation ». C’est là que la nutrition intervient !

 

3 – La nutrition

hydratation-et-nutrition

Afin d’empêcher les molécules d’eau de s’échapper de la fibre capillaire, il va nous falloir une substance avec l’eau ne se mélange pas : les corps gras, qui interviennent dans la nutrition.

Des cheveux trop peu ou mal nourris sont fourchus et cassants. Si vous êtes sujet à l’abus de colorations chimiques et décolorations, vous êtes quasi-certain d’être dedans. Idem pour les cheveux bouclés, frisés et crépus qui manquent naturellement de nutrition. La sécheresse de ce type de cheveux vient de leur forme incurvée qui ne permet pas au sébum de se répartir sur toute la longueur uniformément.

Une crinière desséchée aura alors besoin d’un soin profond. On conseille les masques nourrissants type beurre de karité pour les cheveux épais, comme le masque Karité Nutri de FURTERER et on favorise les bains d’huiles végétales pour les cheveux fins, comme celles de la marque NATESSANCE.

Niveau application, on se concentre sur les pointes. Comme évoqué plus haut, le cuir chevelu produit sa propre huile alias sébum pour nourrir les racines.

 

4 – A retenir

On espère que vous l’aurez compris : si vous êtes un adepte de la routine shampoing et rien d’autre, vous serez (si vous ne l’êtes pas déjà) tôt ou tard confronté à la sècheresse capillaire. Le shampoing sert à éliminer les impuretés et à débarrasser les cheveux du sébum en vue de les rendre propres.

Plus on lave ses cheveux, plus on les débarrasse des corps gras et donc moins ils sont nourris. Et, moins les cheveux sont nourris, moins ils retiennent l’eau et plus ils se déshydratent. Mais pour hydrater efficacement, il faut quitter les corps gras et travailler sur cheveux propres. A méditer.

  • Partager

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.