L’usage des médicaments : pour éviter confusions et accidents

Posted on
   Saviez-vous que les Français sont de gros consommateurs de médicaments ? Au cours de l’année 2012, malgré un recul global en valeur du marché des médicaments, chaque Français aurait consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments.
   Face à de tels volumes de consommation, les pharmaciens et les services d’urgence de nos hôpitaux accueillent fréquemment des patients victimes d’une confusion involontaire dans la prise de leurs médicaments. Dans certains cas, ces confusions peuvent entraîner de graves conséquences pour leur santé.
   Quelles sont donc les bonnes pratiques liées à la possession de médicaments ? Où et comment faut-il les stocker ? Que faut-il faire pour éviter la confusion entre les médicaments des différents membres d’une même famille ? Que faut-il en faire lorsque le traitement est terminé ? Comment se débarrasser des médicaments périmés ou non utilisés ?

Le stockage et le rangement des médicaments de la famille.
   Un rangement efficace des médicaments destinés aux différents membres de la famille constitue la meilleure solution pour éviter toute confusion. On pourra par exemple disposer les médicaments de chaque membre de la famille dans une panière différenciée.
   Les médicaments destinés aux différents membres de la famille doivent ensuite être stockés dans un meuble fermé, placé en hauteur et hors de la portée des enfants. Pour ne pas altérer leur efficacité, ce meuble doit être à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité. Contrairement à une idée pourtant largement répandue, la salle de bains n’est donc pas la pièce idéale pour placer votre armoire à pharmacie !
   Dans votre armoire à pharmacie, les médicaments destinés aux enfants doivent faire l’objet d’une attention particulière et doivent être stockés dans une partie bien distincte de l’armoire. Soyez donc méticuleux lors du rangement !
   Gardez toujours dans votre armoire à pharmacie les numéros d’urgence (Samu, médecin traitant, pharmacien et centre antipoison le plus proche). En cas d’accident ou de confusion, vous saurez réagir très rapidement !

Pour éviter les confusions dans la prise des médicaments
   Plusieurs membres d’une même famille peuvent être amenés à utiliser un pilulier. Dans ce cas, pensez à choisir des piluliers de couleurs différentes sur lesquels figurent les noms des différents bénéficiaires.
   Si vous n’utilisez pas de pilulier, veillez à conserver vos médicaments dans leur emballage d’origine ainsi que la notice d’utilisation. Pensez alors à noter sur l’emballage le nom de la personne à qui le médicament est destiné. En agissant de la sorte, vous limiterez les risques de confusion.
   Dès que vous avez récupéré votre traitement auprès de votre pharmacien et pour éviter toute méprise, vous devez vous familiariser avec l’apparence et le conditionnement de vos nouveaux médicaments. Il est par ailleurs impératif pour chaque membre de la famille de lire avec attention la notice d’utilisation des médicaments qui lui sont destinés.
   Faites régulièrement un inventaire et un tri des médicaments de votre armoire à pharmacie.  Vérifiez les dates de péremption, éliminez les collyres, sirops et les solutions buvables dont la durée de conservation est limitée après leur ouverture.



Que faire des médicaments périmés ou non utilisés ?
   Pour faire face aux petits accidents du quotidien (petite plaie, brûlure légère…) vous pouvez vous constituer une trousse de secours d’urgence dans laquelle peuvent être stockés et conservés des produits courants de soin (antalgiques, eau oxygénée, pommades diverses, pansements adhésifs etc)
   En revanche, ne conservez pas les médicaments non utilisés après la date de fin de votre traitement. Afin d’éviter toute tentation d’automédication, il est vivement conseillé de ramener les médicaments non utilisés dans votre pharmacie habituelle. Même si vous avez le sentiment de bien le connaître, un médicament ne se réutilise jamais sans un nouvel avis médical et, à fortiori, ne doit  pas être administré à une tierce personne.
   Ne jetez surtout pas vos médicaments non utilisés ou périmés dans votre poubelle, dans vos toilettes ou dans votre lavabo. Les conséquences de telles pratiques pourraient s’avérer dramatiques pour l’environnement ou pour les personnes qui trouveraient les médicaments ainsi dispersés.

   Rapportez plutôt les médicaments non utilisés dans votre pharmacie habituelle où ils seront triés et incinérés selon les règles sanitaires et environnementales en vigueur.

  • Partager

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.